Soutenance de thèse d’Émilie Corrège – 18 décembre 2023

Soutenance de thèse d’Émilie Corrège – 18 décembre 2023

Commentaires fermés sur Soutenance de thèse d’Émilie Corrège – 18 décembre 2023

Le 18 décembre 2023 à 13h30

Salle J536, bâtiment Jacob, Université de Paris, 45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris

Émilie Corrège

soutiendra sa thèse
en Sciences de l’éducation et de la formation intitulée :

 

La formation continue des enseignants du premier degré.

Étude de ses évolutions, enquête à grande échelle et analyses au sein de deux écoles pour le cas des mathématiques.

 

 

Membres du jury

Cécile Allard, Maîtresse de conférences, Université Paris Est Créteil, examinatrice

Jacques Audran, Professeur des universités, INSA de Strasbourg, rapporteur

Caroline Bulf, Maîtresse de conférences, Université de Bordeaux, examinatrice

Denis Butlen, Professeur des universités émérite, CYU Cergy Paris Université, rapporteur

Julie Horocks, Professeure des universités, UPEC Université Paris Est Créteil, examinatrice

Éric Roditi, Professeur des universités, Université Paris Cité, directeur de thèse

Résumé

Différentes recherches et études font état d’un décalage important entre le discours institutionnel lié à la formation continue des enseignants du premier degré, et la perception que ces enseignants ont de cette formation. Nous ne cherchons pas, dans cette thèse, à attester de ce décalage (les travaux antérieurs y contribuent largement), mais à comprendre ce que recouvre ce décalage. Après un retour sur l’histoire de la formation des instituteurs français, nous décrivons et questionnons le paradigme qui domine actuellement chez les décideurs et les concepteurs de dispositifs de formation continue : celui d’une approche par l’offre et la demande, la demande étant analysée en termes d’attente et de besoin. Avec une focale sur les enseignants eux- mêmes, par un questionnaire à grande échelle menée au sein de l’académie de Paris, nous interrogeons leur rapport à la formation et les effets qu’ils lui attribuent sur le développement de leur professionnalité. Enfin, en nous plaçant au cœur de situations d’enseignement – en mathématiques et au sein de deux écoles parisiennes –, avec une approche héritée de la didactique des mathématiques et de la didactique professionnelle, nous avons cherché à identifier, à travers des observations de classes et des entretiens, les relations qui se construisent entre le rapport à la formation, la pratique et la professionnalité.

Mots clefs : Formation continue, professeurs des écoles, professionnalité, rapport à la formation, didactique des mathématiques

 

About the author:

Back to Top