Soutenance de thèse de Elaine Anderson

Soutenance de thèse de Elaine Anderson

Commentaires fermés sur Soutenance de thèse de Elaine Anderson

Madame Elaine ANDERSON a le plaisir de vous annoncer la soutenance de sa thèse de doctorat en sciences du langage, intitulée :

 

Représenter les femmes au travail : une analyse du discours contrastive de manuels d’anglais et de français des affaires

 

La soutenance aura lieu le lundi 2 décembre à 14 heures, à la Sorbonne, dans la salle de réunion F-673 – Galerie Gerson, escalier G2, 1er étage, situé au 54 rue Saint Jacques, Paris 5ème.  

 

Le jury sera composé de :

Maria Candea, Maître de conférences HDR à l’Université Sorbonne Nouvelle, membre invité

Agnès Celle, Professeur à l’Université Paris Diderot, membre invité

Chantal Claudel, Professeur à l’Université Paris Nanterre, rapporteure

Dylan Glynn, Professeur à l’Université Paris 8, membre invité

Patricia von Münchow, Professeur à l’Université Paris Descartes, directrice de thèse

Albin Wagener, Maître de conférences HDR à l’Université de Nantes, rapporteur

 

La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes chaleureusement conviés. Afin de faciliter l’organisation, je vous remercie de bien vouloir m’informer de votre présence en envoyant un mail à l’adresse suivante : elaine.andersonjoseph@gmail.com.

 

Résumé de la thèse :

Cette thèse porte sur les représentations des femmes au travail dans les mondes professionnels anglo-britannique et franco-français telles qu’elles ressortent du discours des manuels de langue des affaires. Elle s’inscrit dans le cadre théorique et méthodologique de l’analyse du discours contrastive, qui préconise la comparaison à partir de l’existence d’un même genre discursif dans différentes communautés. Le cadre théorique de la Critical Discourse Analysis fournit également une base pour examiner le rôle du genre dans les pratiques discursives et les dynamiques du pouvoir. Les résultats d’analyses du corpus débouchent sur deux axes de réflexion principaux quant à la représentation des femmes dans les manuels. D’une part, une série d’oppositions est identifiée quant à la façon dont l’activité professionnelle des personnages féminins et masculins est représentée en discours, entre l’action et l’inaction, la passivité et la réflexivité, la certitude et l’incertitude. D’autre part, des effets de positionnement sont identifiés, lesquels renvoient à une représentation des femmes insérées au sein de la collectivité de l’entreprise, de la famille et du couple. Le tiraillement permanent des personnages féminins entre la sphère privée et la sphère publique, qui met en évidence le caractère instable, temporaire et optionnel de l’activité professionnelle féminine, est également observé dans les deux ensembles de manuels. Pris dans leur ensemble, les résultats de cette analyse renvoient au découpage binaire des mondes professionnels anglo-saxon et franco-français selon une vision essentialiste des rôles, des responsabilités et des motivations des femmes et des hommes.

Mots clefs : manuel de langue des affaires, discours, représentation, gender, transitivité, agentivité, métafonction

 

About the author:

Tags:

Back to Top